Imprimer cette page

Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation

Le mercredi 11 décembre 2019, le Burkina Faso a commémoré son 59e anniversaire à l’accession de son indépendance. Pour cette année, Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est a accueilli les festivités dans la sobriété, comme l’a souhaité le comité national d’organisation.

Le 11 décembre 2019, une date mais deux événements historiques célébrés par le Burkina Faso. En effet, la Haute-Volta a été créée en 1919 et a accédé à sa souveraineté en 1960.v

Compte tenu du contexte sécuritaire, le comité national d’organisation a voulu que les festivités se déroulent dans la sobriété. Ainsi, certaines activités de réjouissance ont été annulées. Le défilé civil et militaire quant à lui a été simplifié. Au cours de cette cérémonie, le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales (FPDCT) n’a pas manqué à l’appel.

Le directeur général du FPDCT, Bruno Dipama

Le directeur général du FPDCT, Bruno Dipama se réjouit de sa participation à la fête et promet de faire pareil l’année prochaine. « Ce matin nous avons vu la troupe exceptionnelle du FPDCT composée des jeunes filles de la région du Centre-Est plus précisément de la ville de Tenkodogo, qui ont défilé. Et nous comptons, lors du 60e anniversaire de l’indépendance dans la région des Cascades, marquer davantage notre participation à la célébration de cette fête », a-t-il confié.

Le FPDCT représenté au cours du défilé

Selon Bruno Dipama, le Fonds a pour mission de contribuer au développement de chaque commune et région du Burkina Faso. « Ainsi, le Fonds est présent à l’occasion de cette 59e fête de l’indépendance pour réaffirmer son engagement à œuvrer pour le développement des collectivités territoriales de notre pays et pour apporter sa contribution à l’épanouissement de chaque Burkinabè où qu’il se trouve sur l’étendue du territoire », a-t-il indiqué.

A la fin du défilé, le patron du FPDCT a dressé un bilan des activités en marge des festivités du 11 décembre 2019. « Nous avons participé à la foire où nous exposons depuis son ouverture, nous avons aussi joué un match de gala contre les professionnels des médias. Nous avons également tenu notre quatrième rencontre trimestrielle qui est une rencontre de la direction générale avec les agences régionales.

En collaboration avec le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) et l’Office national d’identification (ONI), nous avons lancé une campagne de collecte de sang. Pour cette étape, le FPDCT a subventionné la délivrance de la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) à tous ceux qui ont voulu passer par le CNTS pour faire un don de sang. Au lieu de 2500 francs CFA, ces personnes n’ont versé que 1500 francs CFA », a-t-il énuméré.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net