NEWSLETTER

Le chef du village de Nadiaboanli a été assassiné

Des hommes armés non identifiés ont attaqué la famille royale de Nadiaboanli hier samedi 28 décembre 2019 dans la soirée. Le chef de village a perdu la vie au cours de cette attaque selon les informations parvenues à infowakat.net.

Le village de Nadiaboanli dans la commune de Partiaga dans la région de l’Est est en émoi. Pour cause le chef de village a été assassiné la nuit passée.

Le chef du village de Nadiaboanli (province de la Tapoa, région de l'Est), Marcellin Tankoano, a été assassiné par balles samedi nuit par des individus armés non identifiés qui ont fait irruption dans son domicile.

En effet, plusieurs hommes armés ont débarqué dans la cour royale et ont enlevé le chef de village et deux de ses proches. Les deux autres ont été relâchés par la suite.

Le chef lui, n’aura pas cette chance puisqu’il sera exécuté au milieu de sa cour par les malfaiteurs. Selon les témoignages, le mobile de cet assassinat n’est pas encore déterminée.
Ancien travailleur de la SOSUCO à la retraite de retour dans son village, Marcellin Tankoano, faisait office d'enseignant suppléant pour pallier le départ d'enseignants du fait de l'insécurité

La région de l’Est du Burkina Faso, à l’instar de plusieurs autres régions du pays est confrontée à une recrudescence d’attaques terroristes.

C’est dans cette même zone qu’une quarantaine de travailleurs d’une société minière ont été tués début novembre dans une embuscade. Depuis quelques mois, les forces de défense et de sécurité burkinabè multiplient leurs opérations antiterroristes dans le pays.

Source: Infowakat.net, radio omega, yeclo.com