Source: Gnanderman Sirpé (Expert en transport rural, Burkina Faso)



Amélioration du transport et désenclavement de la région

La mauvaise qualité des infrastructures routières, particulièrement en saison pluvieuse conjuguée à la faiblesse du réseau routier explique en partie la morosité du transport dans la région. Sur l’ensemble du réseau routier, long de 2 084,783 km, seulement 399,225 km sont en bitume, soit 19,14%. Cela traduit la faiblesse du réseau routier et par conséquent l’enclavement de certaines zones de la région et faisant d’elles des contrées marginales à tout point de vue.

Sachant que le processus de développement ne peut se faire sans un minimum d’infrastructures routières fonctionnelles, l’enjeu est de poursuivre et parvenir au désenclavement de la région vers l’extérieur et de faciliter les échanges intérieurs de la région.

 




     

 


VOIR  AUSSI ⇓


Le Guide

MINISTERE DU TRANSPORT

DOCUMENTS ET ARCHIVES

 


 


Plus dans cette catégorie : « Tourisme Cultures et Loisirs »