Source: DREEV/BM

 


 Amélioration de la gestion durable de la terre et des ressources naturelles

L’accès à la terre constitue un thème récurrent du débat sur la sécurisation foncière dans la région. Il  est de plus en plus précarisé sous l’influence de plusieurs facteurs d’ordre démographique, climatique, socioculturel et économique, la non maîtrise de la loi sur la sécurisation foncière. En effet, la gestion des ressources naturelles est jugée peu satisfaisante dans la région. Elles l’objet d’une forte et anarchique exploitation pour les besoins de production, de transformation et de satisfaction des besoins domestiques. Le diagnostic indique un recul des zones de forêt végétation au profit de celles plus dégradées.

 Les pratiques agricoles et pastorales extensives et non appropriées sont sources de dégradation des terres et des berges, d’envasement des plans et cours d’eau. A cela, il faut ajouter l’occupation anarchique des terres, l’annexion des aires et forêts classées par l’agriculture. Ces pratiques ont comme conséquences les conflits entre producteurs et la réduction de la biodiversité.

 Egalement, d’autres mauvaises pratiques (feux de brousse, braconnage, prélèvement du couvert végétal pour la pharmacopée traditionnelle) contribuent à la baisse de ce couvert végétal. Cette situation est aggravée par la baisse tendancielle de la pluviométrie dans la région. Cette situation est d’autant plus préoccupante que les processus d’éclatement des exploitations familiales dus aux systèmes de production (extensifs) et l’insuffisance, voire la rareté des superficies des terres cultivables font de plus en plus apparaître des conflits entre agriculteurs et entre agriculteurs et éleveurs.

 L’enjeu majeur ici est de faire la promotion d’une gestion et d’une exploitation rationnelles des ressources naturelles par d’une part, la sensibilisation des populations, et d’autre part par l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’aménagement et de gestion des ressources naturelles qui intègre les mesures d’adaptation des populations aux changements climatiques..

 Dans l’optique de permettre une production en croissance continue, il sied de faire de la sécurité foncière une réalité dans la Boucle du Mouhoun.



 


   

 


VOIR  AUSSI ⇓


POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE D’ENVIRONNEMENT

Ministère de L'Environnement, de l'Economie verte et du Changement climatique



Actualités de l'environnement au Burkina Faso

LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AU BURKINA FASO



 


 

 


Facebook de la Direction régional de l'environnement de la Boucle du Mouhoun

Autres sources: État des lieux des ressources en eau du Burkina


 

Plus dans cette catégorie : « Energie et mines Agriculture »