Foresterie

Le sous-secteur de la foresterie rencontre beaucoup de difficultés. Les ressources forestières s’amenuisent sous les effets conjugués de l’exploitation abusive de la faune et de la flore, l’occupation des forêts classées et la conversion des forêts naturelles en champs d’anacarde qui menacent la disparition de certaines espèces forestières. 

Au titre d’autres contraintes, on peut noter : 

  • le braconnage transfrontalier très développé ;
  • la faiblesse de prise en compte de l’éducation environnementale dans les établissements scolaires ;
  • le développement de l’orpaillage artisanal ;
  • la faiblesse des aménagements paysagers dans les villes ;
  • la destruction du couvert végétal ;
  • la non concession de la forêt classée de Boulon /Koflandé ;
  • la faible organisation des filières des produits forestier ligneux(PFL) et non ligneux(PFNL) ;
  • la faible capacité de transformation des PFNL ;
  • la difficile cohabitation entre hommes et éléphants ;
  • la pollution des plans et cours d’eau par l’utilisation des pesticides de tout genre ;
  • la prolifération des sachets plastiques non biodégradables ;
  • le rejet des déchets industriels ;
  • la faible prise en compte des bonnes pratiques d’adaptation au CC ;

la faible prise en compte des évaluations environnementales dans les

politiques publiques, les plans, les programmes et les projets ;

  • le faible suivi des PGES des ouvrages, des projets et des programmes
  • La persistance de l’utilisation incontrôlée des produits chimiques nocifs pour la santé humaine, animale et de l’environnement ; ü le rejet de gaz nocifs.