Les Cascades

Le relief

Le relief de la région des Cascades est l’un des plus accidentés au Burkina Faso et se caractérise par la présence de trois (3) unités topographiques, à savoir les montagnes, les plateaux et les plaines.

Les montagnes, d'altitude moyenne, sont essentiellement situées dans la province de la Léraba. Le plus haut sommet du Burkina Faso s'y trouve, plus précisément dans le département de Ouéléni. Il s’agit du Ténakourou (747m), dont l’ascension fait l’objet d’une compétition sportive.

Les plateaux sont les principaux éléments du relief de la région. Leur altitude moyenne est de 450 m. Ils sont généralement constitués de matériaux sédimentaires, parfois consolidés et entaillés par les principaux cours d'eau dégageant des vallées en forme de berceau ou de "U". En outre, l’érosion différentielle provoque le démantèlement de ces plateaux qui laissent apparaître souvent des formes en escalier ou des reliefs ruiniformes (pic de Sindou).

Les plaines sont de vastes étendues parcourues par d’importants cours d’eau qui provoquent des inondations par endroits au cours de l’hivernage. L’un des traits particuliers du relief de la région est la présence de la falaise gréseuse de Banfora qui s'étale sur près d'une centaine de kilomètres. L’étalement de celle-ci est par endroit suivi par des cours d'eau qui donnent lieu à des cascades (Banfora, Karfiguéla, Tourny). Son classement au patrimoine de l’UNESCO pourrait être la solution adéquate pour soustraire ce patrimoine aux exploitations inappropriées.