L’activité commerciale concerne pour l’essentiel les produits maraîchers, les produits agropastoraux (céréales, bétail, produits dérivés), les produits artisanaux et les produits manufacturés. Environ 134 marchés alimentent la région en produits de consommation. Les principaux débouchés pour les productions locales restent la ville d’Ouagadougou et les pays voisins (Côte d’ Ivoire, Ghana, Togo).

 

A l’instar du secteur industriel, le secteur du commerce doit également son essor à un certain nombre d’atouts que sont :

  • la présence d’une politique sectorielle du ministère de tutelle ;
  • la présence des institutions financières ;
  • l’existence de marchés ;
  • l’importance numérique de commerçants ;
  • l’existence d’un marché potentiel ;
  • l’accompagnement par les collectivités locales (construction de boutiques).

L’activité commerciale, animée en grande partie par le secteur informel est cependant assez développée et constitue une des principales sources de création d’emplois et de richesse dans la Région du Centre.  Au titre des contraintes de ce secteur on peut citer :

  • le problème d’accès aux microcrédits ;
  • le manque d’organisation des acteurs ;
  • la mauvaise gestion des infrastructures marchandes ;
  • l’insuffisance des infrastructures commerciales ;
  • le mauvais état des marchés.


   

 


VOIR  AUSSI ⇓


 

MINISTERE DU COMMERCE

 DOCUMENTS ET ARCHIVES

Chambre de commerce Burkina

 


 

 

Conseil Régional du Centre


 

Plus dans cette catégorie : « Education Bureau »