Le secteur de l’artisanat concerne principalement la vannerie, la poterie, la forge, le tissage, la cordonnerie, la teinture, la sculpture, la menuiserie métallique et bois, la mécanique, la maçonnerie, la peinture et la fabrique de savon.

L’artisanat est un secteur assez structuré dans la région et plus précisément à Ouagadougou avec la présence de boutiques de vente de produits artisanaux , un centre national d’artisanat d’art qui assure la formation des artisans, etc. Ouagadougou abrite la plus grande manifestation en Afrique dédiée spécialement à l’artisanat à savoir le Salon International de l’Artisanat (SIAO).

Le type d’artisanat le plus répandu dans la région est l’artisanat utilitaire. Considéré comme l’un des secteurs émergeant du siècle de par sa contribution à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté, nombreux sont les atouts qui concourent à un développement du secteur. On peut citer :

  • l’existence de plusieurs infrastructures marchandes réservées exclusivement à la vente des objets d’art (boutique de rue, village artisanal, espaces aménagés dans les hôtels et autres lieux publics);
  • l’animation du secteur par des artisans professionnels ;
  • l’existence d’un artisanat traditionnel ;
  • existence d’une politique nationale pour la promotion de l’artisanat ;
  • l’existence de plusieurs manifestations dédiées à l’artisanat (SIAO, etc.) ;
  • l’existence de plusieurs organisations et regroupements d’artisans ( FENABF, CMA-BF, etc.).

Malgré ces atouts, le secteur reste confronté à un certain nombre de contraintes résumées par volet dans les lignes suivantes (DRCIA/Centre) :

  • Volet formations : (01) Insuffisance de formations professionnalisantes (02) insuffisance de formation managériale (03) problèmes de renforcement de capacités (04) manque de communication (05) absence de document de communication ;
  • Volet application des textes (code communautaire de l’UEMOA) (01) problème d’impôt et fiscalité ;
  • Volet infrastructures : (01) absence de sites d’artisanats spécialisés (02) absence de locaux (03) absence de marché de fer ;
  • Volet financement : (01) insuffisance de partenaires techniques et financiers d’appui au secteur (02) insuffisance de subvention des activités dans le cadre de l’artisanat (03) absence des foires régionales d’artisanat (04) manque d’appui à la participation de l’artisanat (05) absence de voyage d’études pour les artisans ;
  • Volet matériel : (01) manque de matériels adéquats au profit des artisans ;
  • Volet statistique (01) absence de base de données (02) problème d’identification des artisans.

Le marché de l’artisanat étant en grande partie tributaire du tourisme, les problèmes sécuritaires sont devenus une véritable menace pour la survie de l’activité.

   

 


VOIR  AUSSI ⇓


infosculturedufaso.net

Chambre des métiers de l'Artisanat

Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

Projet d'appuis à l'Artisanat au Burkina Faso

 


 

 

 

Conseil Régional du Centre

Plus dans cette catégorie : « Santé