Ressources en eau

Ressources en eau et zones humides


Sur le plan hydrographique, la région du Centre-Ouest est située sur les bassins hydrographiques du Mouhoun et du Nakambé. Elle dispose d’un réseau hydrographique caractérisé par la présence de cours d’eau et de leurs affluents qui drainent le territoire régional. En dehors du Mouhoun, les autres cours d’eau ont un régime intermittent.

Parmi les cours d’eau, on distingue :

  • le Mouhoun : il est situé sur un axe Nord-Sud et constitue la limite Ouest de la région. Le

Mouhoun est le seul cours d’eau pérenne que compte la région et celui-ci est marqué en fin de saison sèche par des étiages prononcés. Ses affluents dans la région sont le Bobo, le marigot de Koudougou et le Vranso ;

  • le Nazinon : il traverse la province du Boulkiemdé et délimite cette province à l’est avec celle du Ziro. Les affluents du Nazinon sont la Sissili, le Kadiogo, le Kirou, le Kion, le Boulapoy et le Sélé ;
  • la Sissili : il traverse la partie sud-est de la province de la Sissili.

Ces cours d’eau définissent un nombre important de sous-bassins versants dont les plus importants sont le Vranso, le Nazinon et la Sissili. Les principales caractéristiques de ces sous-bassins versants sont résumées dans le tableau ci-après.

Caractéristiques des sous-bassins versants de la région

 

Nom du Bassin

Superficie (Km2)

Capacité totale des retenues (Millions de m3)

Débit            total

interannuel (Million m3)

Précipitation interannuelle (mm/an)

Vranso

5 852

4,76

95

680

Nazinon

11 214

15,69

246

790

Sissili

7 455

1,29

136

820

Source : Banque Mondiale, 1993

Divers acteurs (Etats, projets, programmes, etc.) ont construit des barrages et retenues d’eau sur les principaux cours d’eau de la région. Au total, on y dénombre 244 barrages et retenues d’eau dont la plupart ne sont pas permanents. Le barrage du Soum, situé dans la commune rurale de Nanoro

(province du Boulkiemdé), est le plus important de la région avec 83 millions de m3 d’eau de capacité de stockage. 

Voir la carte du réseau hydrographique ci-dessous.

 

Carte 3 : Réseau Hydrographique

 

 

Les ressources en eau souterraine sont quant à elles contenues dans trois grands types de réservoirs aquifères qui sont :

  • les nappes alluviales ;
  • les nappes des altérités et de la base de la latérite ; - la nappe du socle.

Les provinces du Sanguié, de la Sissili et du Ziro comptent les réserves en eau souterraine les plus importantes de la région. La profondeur de la nappe phréatique est en moyenne de 20 mètres. Aux abords des cours et plans d’eau, la nappe phréatique est accessible entre 5 et 10 mètres, tandis qu’elle se situe à environ 30 mètres ailleurs. Ces réserves d’eau relativement importantes connaissent toutefois depuis quelques décennies une baisse progressive de leur niveau statique.

 

Milieu biophysique