Transport



 

Transport

Le mode de transport courant dans la région est le transport terrestre. Pour ce qui concerne le transport des personnes, des biens et de la mobilité urbaine, les moyens de transports les plus utilisés sont les engins à deux roues, engins à quatre (4) roues moteurs et la traction animale, etc. Ainsi, au 31 décembre 2013, 15 748 motos et 293 voitures particulières avaient été enrégistrées par les services de la direction régionale des transports.

L’offre de transport voyageurs et de marchandises est assurée par les véhicules de transport informel et moderne (taxis-brousse, motos taxis et tricycles), pour les courtes distances et desservant les localités intérieures (Ouahigouya, Yako, Gourcy, Titao, Robo, Rimassan Ribou, Thiou). Ils constituent les relais du transport moderne pour acheminer les voyageurs et les marchandises dans les provinces de la région. Pour le transport de marchandises de Ouagadougou et d’autres localités de la région vers Ouahigouya et vice versa, il se fait avec de gros camions.

Pour les longues distances partant de Titao, Ouahigouya, Gourcy et Yako desservant les localités des régions voisines (Ouagadougou, Djibo, Bobo-Dioulasso, Kongoussi, Koudougou, Boussé, Tougann Niassan, Tiembara) et les pays voisins tels que la Côte d’Ivoire le Mali, les véhicules de transports modernes que sont les autocars gérés par des sociétés structurées sont utilisés. Ce sont les sociétés de transport comme Société de Transport Aourèma et Frères (STAF), la Société de Transport Nord Faso (STNF),la Société de transport Sana Rasmané (TSR,) qui assurent une rotation toutes les heures. Les autres que sont la société Jeunesse Transport Sinfra (JTS) ; la société de transport Le Passoré,la Société de Transport Gourcy et Frères (STGF), la Société de Transport Zoundi (ZST) et la Société de transport (STSL) enregistrent des départs chaque jour.

Dans la plupart des communes rurales, il existe des sociétés de transport privées locales qui assurent la desserte avec Ouahigouya et autres grandes villes mais surtout avec Ouagadougou.

Les infrastructures de transport dans la région ont connu une évolution notable. Désormais, la commune de Ouahigouya dispose d’une nouvelle gare routière qui n’est pas pour le moment entièrement occupé par les transporteurs. Il existe également des gares routières non encore aménagées à Yako, Gourcy et Titao.En plus de ces gares, les sociétés de transport comme la Société de Transport Aourèma et Frères (STAF), la Société de Transport Nord Faso (STNF) et TSR disposent de leur propre gare de passagers à Ouahigouya comportant plus de commodités.

Routes

 Dans l’ensemble, le réseau routier de la région se trouve dans un état moyen avec un linéaire de routes en terres classées de 986,536km et un linéaire total de 175,72 kmde routes bitumées. Les principales contraintes du secteur des routes sont l’enclavement de la région par rapport aux autres grandes villes (Kaya, Djibo, Tougan, Dédougou, Koudougou) et le mauvais état de certaines routes et pistes rurales dû à l’insuffisance des fonds d’entretien routier.