Commerce



 

Commerce

 L’activité commerciale est en plein essor dans la région du Nord et particulièrement dans les chefs-lieux de communes urbaines que sont Yako, Gourcy, Ouahigouya et Titao. Dans les autres  chefs-lieux de communes rurales, on note un timide développement du commerce dominé par le pétit commerce avec la construction de boutiques de rues et dans les quartiers. Les grands commerçants de la région pratiquent beaucoup l’import-export. Les importations portent essentiellement sur les articles manufacturés, les produits pétroliers, les produits de la pêche et les produits agricoles pour combler les déficits céréaliers de la région.Quant aux exportations, elles concernent les produits de l’élevage, de l’artisanat et les produits maraîchers.

Sur le plan des infrastructures marchandes, les chefs-lieux de communes disposent de marchés qui pour la plupart ne sont pas aménagés. Les plus importants sont ceux de Yako, de Gourcy, de Titao et de Ouahigouya. Le grand marché de Ouahigouyaet le marché à bétail de Youba sont les deux marchés aménagés et qui figurent parmi les plus grands marchés du Burkina Faso.A titre d’exempple, le marché à bétail de Youba est par exemple le cinquième marché national de bétail. Aussi, la région dispose d’une zone commerciale définie dans la ville de Ouahigouya et qui se situe au Nord Ouest de la Zone Administative avec une superficie de 45, 6718 ha. Le centre ville de Ouahigouya reste le centre de collecte et de distribution des produits de gros, demi-gros et de détail[1].

La Région du Nord entretient des relations commerciales avec certaines grandes localités ou villes comme Kiembara dans la province du sourou, Djibo dans la province du Soum (région du sahel) et Ouagadougou (région du centre) avec d’autres pays tels que le Niger, le Mali, la Côte d’Ivoire et le Ghana, ce qui traduit ainsi le rôle de carrefour d’échanges commercial que joue la région du nord.

Les principales potentialités de la région demeurent la tradition de commerçants de sa population, la position de la région qui est un carrefour d’échanges commerciales entre la région de la Boucle du Mouhoun, la région du Sahel, la région du Centre et la région du Mopti (République du Mali).Il convient de signaler l’organisation chaque année de la fête de la pomme de terreà Titao, qui est un grand rendez-vous entre les producteurs et les acheteurs et permet l’écoulement de la production de la pomme de terre produite.

Quant aux contraintes, elles sont liées à l’inorganisation du secteur du commerce, aux difficultés d’accès aux crédits, l’absence d’un système d’information sur les marchés extérieurs et les sources d’approvisionnement et l’insuffisance d’infrastructures économiques (gares routières, manque de marchés dans les quartiers de Ouahigouya et communes de la région).

 

[1] Source : SDAU de Ouahigouya, novembre 2012