Énergie électrique

 

Le Burkina Faso se caractérise par un taux d’électrification très faible au regard des indicateurs affichés par l’annuaire statistique 2015 du Ministère des Mines, de l’Énergie et des Carrières. En effet, il ressort en substance, un taux d’électrification urbain de 59,9% contre un taux d’électrification rural de 3,1%. Quant au taux d’électrification national, il se situe à 18,8%.

Au niveau régional, bien que les indicateurs ci-dessus cités ne soient pas désagrégés, il convient néanmoins de souligner que les actions majeures en matière d’électrification de la région de l’Est sont assurées par la SONABEL et le Fonds Burkinabé pour l’Électrification. En ce qui concerne en premier lieu la SONABEL, il convient de noter qu’elle ne couvre présentement que onze (11) communes soit 40,7% des communes de la région. Les collectivités territoriales couvertes sont : Bilanga ; Bogandé ; Diabo ; Diapaga ; Diapangou ; Fada N’Gourma ; Gayéri ; Kompienga ; Manni ; Pama et Tibga. Par ailleurs, l’analyse de l’évolution du nombre d’abonnés de 2006 à 2015 montre une hausse de 113% ; c’est donc dire que la demande est passée du quitte au double en une décennie.

Pour ce qui est en second lieu, du Fonds Burkinabé pour l’Électrification, ses réalisations ont été enregistrées dans vingt-deux (22) sur les 842 villages que compte la région. En 2015, les localités desservies par le FDE comptaient 2027 abonnés.

 

Localités desservies par le réseau SONABEL et le FDE dans la région de l’Est

 

 

Gnagna

Gourma

Komondjoari

Kompienga

Tapoa

Réseau SONABEL (communes)

Bogandé ; Manni ;

Fada N’Gourma ; Diapangou ; Diabo ; Tibga ;

Gayéri ; Bilanga ;

Kompienga ; Pama ;

Diapaga

Fonds de Développement de l’Électrification

Piéla (Tangaye) ; Coalla ; Thion ;

Diabo (Bou lyoghin ; Lorgho ; Maoda ; Pitenga ; Zanre ; Saatenga) ; Fada N’Gourma (Boudangou ; Bougui ; Komandougou ; Natiabonli ;

) ; Tibga (Bolontou) ;

Gayéri

Tiabri, Tawari

Kantchari (Boudieri) ; Tansarga ; Partiaga (Tatian-gou) ; Tambaga (Kogoli, Pentinga) ; 

Source : MEMC, Annuaire statistique 2015 du Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières, Février 2017

 


Mines et carrières


Le sous-sol de la région de l’Est semble regorger de potentialités minières ; en effet, on dénombre en 2018 : (i) une mine industrielle (Boungou SA) : en instance de démarrage de sa production et située dans la commune de Partiaga ; (ii) 58 sites artisanaux ; (iii) 6 permis d’exploitation semi-mécanisés et (iv) 52 autorisations d’exploitation artisanale de l’or délivrées. En termes de retombées financières, c’est une enveloppe de 17 861 300 000 FCFA qui a été transférées aux collectivités territoriales de la région au titre des recettes minières.

Outre les ressources minières, la région de l’Est dispose également de potentialités certaines au niveau des mines.


   

 


VOIR  AUSSI ⇓


Ministère de l'énergie du Burkina Faso

Ministères des Mines et des carrières

Energie Web TV

Chambre des mines du Burkina

 


 


 

 

 

 



 

Plus dans cette catégorie : « Agriculture Réalisations »