L’activité commerciale s’est renforcée dans la région de l’Est ces dernières années du fait de la réalisation d’importantes infrastructures marchandes, en l’occurrence le marché à bétail de Fada N’Gourma qui a une envergure sous régionale. Le commerce est surtout pratiqué comme activité secondaire dans la région, et beaucoup plus dynamique en période morte.  

 

Les acteurs de l’activité commerciale regroupent différentes catégories socio-professionnelles, aussi bien les hommes que les femmes, les jeunes, les adultes et même les plus âgés. Toutefois, le commerce reste encore largement une activité masculine et le fait des adultes, notamment en ce qui concerne les activités qui nécessitent un niveau d’investissement assez important. Les femmes et les jeunes sont surtout spécialisés dans le petit commerce avec des niveaux d’investissement faibles et peu de tracasseries au démarrage. 

 

On distingue le commerce intra régional qui s’effectue à l’intérieur de la région entre les populations des différentes collectivités, au sein d’une même collectivité et souvent même à l’échelle des ménages. Il est très dynamique mais génère très peu de revenu. Il concerne le plus grand nombre d’acteurs. Le commerce extra régional regroupe les échanges avec différentes régions et ceux s’effectuant à l’extérieur du pays, notamment avec les pays limitrophes (Niger, Benin, Togo) et le Ghana et le Nigéria. Il est moins dynamique mais plus rémunérateur. 

 



   

 


VOIR  AUSSI ⇓


 

MINISTERE DU COMMERCE

 DOCUMENTS ET ARCHIVES

Chambre de commerce Burkina

 


Plus dans cette catégorie : « Tourisme Sports et Loisirs »