Le Sud-Ouest

Offre culturelle

Le patrimoine culturel de la région est riche et diversifié du fait de la multiplicité des communautés ethniques vivant sur ce territoire . Malgré le modernisme, les populations du sud-ouest sont restées attachées à leurs traditions et ont su conserver leurs héritages culturels. Elles vivent leur culture au quotidien, chose facilement remarquable à travers les célébrations de funérailles, les rites initiatiques régulièrement organisées.   

  FILLIERES CULTURELLES

  LA POTERIE

la poterie est une activité culturelle de la femme du Sud-Ouest. Elle est aussi une activité économique, génératrice de revenue.

 

     PEINTURE/SCULPTURE

Dans la province duPoni : Kader Sié PALENFO, KAMBOU Tiakité, Sansan KAMBOU à Tambili qui sont des sculpteurs de référence et ont eu à participer à des expositions au Burkina et en Europe.

Dans la province de la Bougouriba : Palenfo Juste Yin N’two o Musique :

Poni : Zéphirin HIEN dit Blacky, Westador, De Parios, le groupe Nomber Da,

KAMBOU Tiassounté dit Nonceur, Adjara Diolompo, Sib Kalimnè, 

Dans la province du Ioba : Jaky MEDA, Caromé, Roland SOME, orchestre provincial 


    MANIFESTATIONS CULTURELLES

  • Festival Djoro de Loropéni, o Le Festival SI-SAA de Kampti, o Festival culturel du Sud-Ouest o la journée de l’Archer  o le Festival Khor et Balafon à Malba.
  • Le Djoro à Nako et à Bouroum – Bouroum Principaux instruments de musique joués

L’instrument de musique le plus utilisé dans la province du Poni est le balafon. Nous dénombrons quatre (4) types de balafon qui sont : le Biir, le Bour ; le Djoro et le Binbo et chacun de ses balafons de sonorités différentes est entouré d’un mythe. le balafon, qui intervient dans les réjouissances, les funérailles, les initiations…Il est toujours accompagné du tam-tam, et souvent aussi de la flute.


    PERSONNALITE DU SUD-OUEST AYANT MARQUER LA CULTURE

  • Nous avons le célèbre PALE Nani. Il fut un des plus grands joueurs de balafon de la seconde moitié du vingtième siècle en pays Lobi. Aveugle de naissance, il est, à force de savoir écouter, devenu un critique hors pair de la société lobi, dont il a su fustiger les travers avec humour mais fermeté. Pendant longtemps, ses sonorités ont servi de générique à l’ouverture et à la fermeture des antennes de la radio nationale.
  • Ioba : feu N. Claude SOMDA qui fut Ministre de la Culture du Burkina Faso a laissé des traces en se battant pour la valorisation du boubou traditionnel Dagara.
  • Ioba : Naonfa (chef de canton de Dano) et Déyou à Dianlé dans la Commune actuelle de Ouessa.
  • Feu Francis MEDA, artiste musicien
  • Abbé Joseph MOUKASSA, homme de culture et de lettres oAnsomwin Ignace HIEN, né en 1952 à Zinkoni au Burkina Faso. Fonctionnaire au ministère chargé du commerce, conseiller des Affaires économiques, travaillant en qualité d’inspecteur des prix, Ansomwin Ignace Hien est également directeur éditorial et littéraire des éditions G.T.I. (Graphic Technic International) à Ouagadougou. Il a remporté plusieurs prix littéraires au niveau national et international.
  • Michel Bossofa SOME, un parmi les premiers hommes qui ont débuté dans l’audiovisuel au Burkina, à la télévision nationale, et qui est réalisateur de clip et d’émissions culturelles.  
      LES PERSONNALITES CULTURELLES ET HISTORIQUES    

 

  •  Bafuji PALE le plus connu et considéré comme le véritable fondateur de Gaoua.  
  •  Feue Denassire PALE cette femme d’origine Thuni est la fondatrice du marché de Gaoua.
  •  Feu MALO TRAORE un homme très connu dans la région Lobi et dans l’Ouest du BF pour son action politique. Il dirigea de 1959 à 1966 le cercle de Gaoua avec le même élan   de patriotisme. C’était le premier Commandant noir du cercle de Gaoua.      
  •  Feu Toutouté Philippe KAMBOU, compagnon de lutte de Malo Traoré au sein du RDA. Cet infirmier de profession dont son influence fut déterminante pour la réalisation du CHR et de l’Ecole Nationale du Service Social aujourd’hui, INFTS dans la commune de Gaoua      
  •  Manko PALE, ce birifor fut l’ancêtre fondateur de Kampti.

         PRINCIPALES DANSES:

Les danses de réjouissance (le biir, le Bour, et le Binbo), la danse des initiés le Djoro, la danse des funérailles 

-La danse dagara et la danse Pougli sont essentiellement les deux danses qu’on rencontre dans la Province du Ioba.