Les Cascades





 
 

Situation géographique et organisation administrative


 Situation géographique

La région des Cascades est située à l’extrême Sud-ouest du Burkina Faso et s’étend entre les coordonnées géographiques suivantes : 9°25’ et 10°37’ latitude Nord ; 3°50’ et 4°46’ longitude Ouest (carte 1). Elle est limitée :

  • au Nord par la région des Hauts Bassins ;
  • au Sud par la République de Côte d’Ivoire ;
  • à l’Est par la région du Sud-ouest ;
  • à l’Ouest par la République du Mali.

Elle constitue de ce fait, une zone frontalière avec la Côte d’Ivoire et le Mali.

Carte 1 : localisation de la région des Cascades

 

Banfora, chef-lieu de la région, est distant de 85 Km de Bobo-Dioulasso et de 450 km de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso.

La région des Cascades occupe une position géostratégique, car située au centre de la zone dite « SKBo ». Cette zone qui est composée des régions de Sikasso, Korhogo et Bobo, est suscitée par la CEDEAO et recommandée par le Schéma national d’aménagement du territoire (SNAT, rapport de phase II) comme pôle d’échanges et de développement économique et touristique transfrontaliers. Elle s’inspire du « Concept de pays frontières ou d’intégration de proximité » objet du mémorandum de janvier 2005 des ministres des affaires étrangères des pays membres de la CEDEAO. Cette structure a changé de dénomination suite à l’assemblée générale constitutive de l’Union Transfrontalière des Collectivités Territoriales de l’Espace (UTCTE) Sikasso, Korhogo, Bobo Dioulasso, tenue à Korhogo les 20 et 21 décembre 2016. Elle devient en abrégé UTCTE-SKBo.

Partageant une longue frontière avec la Côte d’Ivoire, la région des Cascades est la porte d’entrée des approvisionnements, par voies ferroviaire et routière, provenant de ce pays ou y transitant.  

La proximité de Banfora avec l’important pôle économique qu’est Bobo-Dioulasso présente aussi des avantages certains. En effet, certaines consultations médicales spécialisées des populations des Cascades se font dans cette ville.

Au revers des opportunités ci-dessus mentionnées, la position géographique de la région l’expose à un certain nombre de problèmes dont l’insécurité due à la prolifération et la circulation des armes légères favorisées par la porosité des frontières, le grand banditisme et les attaques terroristes, ainsi que la propagation des maladies comme le VIH/SIDA.


 Organisation administrative

Créée par la loi N°2001-013/AN du 02 juillet 2001 portant création des régions, la région des Cascades regroupe deux provinces : la Comoé et la Léraba (carte 2). Elle couvre une superficie de 18 424 km², soit 6,7% du territoire national. La province de la Comoé occupe 83,6% du territoire régional, soit 15 405 km2 et celle de la Léraba occupe 16,4%, soit 3 019 km2.

Elle compte, outre les deux provinces, dix-sept (17) départements et dix-sept (17) communes dont trois (3) communes urbaines et deux-cent quatre-vingt-huit (288) villages.

A côté de cette organisation administrative, la région est soumise à une organisation traditionnelle dirigée par les chefs de terre et les chefs de village. Ces derniers assurent les fonctions de gérant du domaine foncier et de la paix dans les villages.

Carte 2 : carte administrative de la région des Cascades

 

Le tableau ci-dessous présente le découpage administratif de la région. 

organisation administrative


 

En savoir d'avantages

Plus dans cette catégorie : Partenaires des Cascades »