Le Centre-Est

 

 

 

 


Situation  géographique 


La région du Centre-Est est située dans la partie Centre-Est du pays. A l’instar des douze (12) autres régions administratives du Burkina Faso, elle a été créée par la loi N° 013-2001/AN du 02 juillet 2001 portant organisation du territoire du Burkina Faso.

Région frontalière, le Centre-Est est limitée :

  • au Sud par les républiques du Togo et du Ghana ;
  • au Nord par la région du Centre-Nord ;
  • à l’Est par la région de l’Est ;
  • au Nord-Ouest par la région du Plateau-Central ;
  • et, à l’Ouest par la région du Centre Sud.

 

Localisation de la région du Centre-Est


Organisation administrative


La région du Centre-Est couvre une superficie de 14 786 Km² et compte trois (3) provinces (Boulgou, Kourittenga et Koulpélogo), trente (30) communes (6 communes urbaines et 24 communes rurales), 751 villages et trente-trois (33) secteurs administratifs. Les six (6) communes urbaines sont les trois (3) chefs-lieux de province (Tenkodogo, Koupéla et Ouargaye) et les communes de Bittou et Garango (province du Boulgou) et Pouytenga (province du Kourittenga). Tenkodogo est le chef-lieu de la région. Le tableau qui suit donne la répartition des communes et villages/secteurs par province.

 Organisation administrative de la région du Centre-Est
 

Commune

Nombre de villages

Nombre de secteurs

Bagré

8

 

Bané

23

 

Béguédo

9

 

Bissiga

23

 

Bittou

26

5

Boussouma

16

 

Garango

32

7

Komtoèga

13

 

Niaogho

8

 

Tenkodogo

92

6

Zabré

44

 

Zoaga

14

 

Zonsé

23

 

Total Boulgou

331

18

Comin-Yanga

35

 

Dourtenga

12

 

Lalgaye

15

 

Ouargaye

12

5

Sangha

28

 

Soudigui

40

 

Yargatenga

18

 

Yondé

24

 

Total Koulpélogo

184

5

Andemtenga

27

 

Baskouré

12

 

Dialgaye

30

 

Gounghin

44

 

Kando

22

 

Koupéla

39

5

Pouytenga

17

5

Tensobentenga

26

 

Yargo

19

 

Total Kourittenga

236

10

Total région

751

33

Source : MATDS, répertoire des villages administratifs et des secteurs de communes du Burkina Faso, juillet 2015

 

La lecture du tableau fait ressortir que la province du Boulgou compte treize (13) communes et 331 villages, le Koulpélogo enregistre huit (8) communes et 184 villages et enfin le Kourittenga totalise neuf (9) communes et 236 villages.

 

Découpage administratif de la région 


Climat


La région appartient au domaine agro-climatique soudano-nord. La température moyenne annuelle est de 28°C avec un minimum de 22°C et un maximum de 32°C. L’insolation est moyenne : 7 à 8 h/jour. L’humidité de l’air est faible à moyenne. La pluviométrie annuelle se situe entre 750 et 1000 mm.

 


Relief    


La région du Centre-Est est caractérisée par une morphologie plane dans son ensemble avec une altitude moyenne comprise entre 225 et 250 m. Le modelé des versants y est sensiblement convexe avec un réseau hydrographique assez dense et encaissé.


 Géologie


La situation géologique de la région est peu connue. Toutefois, selon l’étude de caractérisation des treize (13) régions du Burkina Faso, la région du Centre-Est compterait huit (8) types de minerais repartis sur plusieurs sites contenant les minerais suivants : le cuivre, l’or, le manganèse, le plomb, le disthène, le talc, l’arsenic et le graphite. Les données indiquent que 85% de ces minerais se trouvent dans la province du Boulgou, 10% dans le Kourittenga et 5% dans le Koulpélogo.

De nos jours, deux (2) sites d’or ont été identifiés à Youga dans la commune Zabré (province du Boulgou) et à Dassoui dans la commune de Dialgaye (province du Kourittenga). L’exploitation de celui de Dassoui est faite de façon artisanale tandis que celui de Youga est exploité industriellement.

 

Hydrogéologie


Le domaine hydrogéologique cristallin constitue plus de 90% de la superficie de la région. Les niveaux aquifères y sont très influencés par les aléas climatiques et les pollutions. A la fin du mois de mars, la plupart des puits qu’ils alimentent tarissent. Les formations sédimentaires représentent moins de 10% de la superficie. La région du Centre-Est dispose de 3 230 millions de m3 d’eau souterraine dont 330 millions de m3 sont renouvelables.

 


Hydrographie


La région du Centre-Est compte trois (03) bassins versants dont celui des Volta dans le Centre et l’Ouest, le bassin versant de la Pendjari-Kompienga à l’Est et celui du Niger au Nord. Ces bassins versants alimentent les principaux fleuves, rivières et plans d’eau que sont le Nakanbé et ses affluents, le Nazinon ainsi que la Kompienga et ses affluents, deux (02) grands barrages d’envergure nationale tels que ceux de Bagré et de la Kompienga ainsi que soixante-neuf (69) plans d'eau. L’ensemble de ces bassins versants couvrent une superficie totale de 26 086 ha et offrent à la région des eaux souterraines estimées à 3 230 millions de m3. Ces ressources confèrent à la région un important potentiel agricole.

 

 

Sols


Selon l’étude de caractérisation des treize (13) régions du Burkina Faso, le Centre-Est compte neuf (9) catégories de sols dont les types dominants sont les sols ferrugineux tropicaux lessivés, les vertisols et paravertisols et les sols hydromorphes.

 


Occupation de l’espace

L’espace rural est occupé essentiellement par des villages, des champs, des jachères et des espaces vides. Cette occupation est inégalement répartie sur l’étendue du territoire. Les villages sont composés majoritairement de regroupement d’habitat appelé concessions.

Le régime coutumier ou traditionnel règlemente le mode de gestion des terres. Malgré l’existence des différents textes portant gestion foncière, le droit traditionnel continu d’être largement dominant. La terre appartient à un lignage, une ethnie ou une famille. Le patrimoine foncier est  placé sous la gestion du chef de lignage ou de famille. Selon la coutume, la terre est un bien collectif inaliénable sur laquelle s’exercent des droits d’exploitation et d’usage individuel ou collectif de manière permanente ou temporaire.

 

L’insécurité foncière et la précarité des droits de certains usagers (femmes, jeunes, migrants) constituent des obstacles à l’amélioration de la production agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique. La forte pression démographique sur la terre engendre par moment des conflits entre agriculteurs et aussi entre agriculteurs et éleveurs.

L’espace urbanisé s’observe dans les communes urbaines de la région au nombre de six (6) à savoir : Tenkodogo, Koupéla, Ouargaye, Bittou, Garango et Pouytenga.

 

Le principe d’aménagement du territoire répond à trois (3) fonctions : la fonction de production, la fonction d’habitat et la fonction de conservation. Le défi de la région est d’amorcer son développement économique durable en intégrant ces fonctions d’aménagement du territoire à tous les niveaux.


 

 

Plus dans cette catégorie : Artisanats »