Santé



 

Améliorer l’accès aux services de santé et aux services sociaux de base

Le diagnostic indique que malgré les efforts déployés pour l’amélioration de l’accès aux services de santé, à l’assainissement, à l’eau potable, etc., les principaux indicateurs sont en deçà des normes aussi bien nationales qu’internationales. En outre, le taux de croissance élevé de la population indique une forte demande de services de santé dans l’avenir.

 L’enjeu ici est de parvenir d’une part à adapter l’offre de santé à la demande dans un contexte de coûts élevés, de réalisation des infrastructures et de faible niveau de revenu de la population et d’autre part à mobiliser le personnel traitant conformément aux normes nationales.

 Maîtrise de la croissance démographique

Selon le RGPH (2006), le taux de croissance annuelle démographique de la région (2,1%) est plus faible que la moyenne nationale (3,1%). Cependant, la région est considérée depuis longtemps comme un pôle d’attraction pour les migrants à cause des conditions climatiques favorables. Le croît réel régional va contribuer à la longue à une diminution des ressources naturelles, à une saturation des espaces de production, source probable des conflits fonciers entre les différents usagers de la terre (récurrents entre agriculteurs-éleveurs et autochtones-migrants), la faiblesse des capacités des infrastructures socioéconomiques, etc. Il va donc sans dire qu’il faut mettre en œuvre une politique de population pour maîtriser le taux de croissance démographique. 

 La maîtrise de la croissance globale de la population constitue alors un véritable enjeu pour la région.

 Renforcement de la gouvernance

La gouvernance peut être définie comme un ensemble de valeurs et de règles qui régissent une gestion efficience des affaires publiques pour la satisfaction des besoins fondamentaux des populations. Il s’agira donc d’améliorer les capacités et les compétences des services déconcentrés et décentralisés et des organisations de la  société civile, tout en tenant compte des services de sécurité. Ces actions devront en principe permettre d’assurer efficacement les fonctions de chacun au bénéfice de toute la région. La contribution de la société civile peut conduire à l’implication de tous, dans la bonne gestion du patrimoine et des affaires publiques.

 Il faut également capitaliser et valoriser les acquis des projets et programmes intervenant dans la région à travers une harmonisation et une coordination de leurs actions. Le développement de la région passe par le relèvement de ce défi de l’amélioration de la bonne gouvernance et le renforcement des capacités des collectivités, etc.

 Vision du développement

La région de la Boucle du Mouhoun, un pôle de croissance agro-industriel améliorant durablement les conditions de vie des populations dans un environnement sécurisé.

Orientations et objectifs du développement

Objectifs de développement

L’objectif global  de ce plan est de contribuer au développement durable de la région, résilient aux changements climatiques, sensible au genre et dans un contexte de mutations sécuritaires.

Objectifs spécifiques  et résultats attendus

Le PRD vise de manières spécifiques à créer les conditions d'une exploitation durable et non conflictuelle des ressources :

 

 

Axes stratégiques de développement

La réalisation de la vision de développement de la région et des objectifs spécifiques ci-dessus formulés passe par la formulation cohérente d’axes stratégiques correspondant aux principaux enjeux de développement de la région. Ainsi, trois axes ou orientations stratégiques ont été identifiés. Ce sont :

 

Axe 1 : développer le capital humain

  • promouvoir la santé des populations et accélérer la transition démographique
  • accroître l'offre et améliorer la qualité de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la formation en adéquation avec les besoins de l'économie
  • promouvoir la recherche et l'innovation au service de la transformation structurelle de l'économie
  • promouvoir l'emploi décent et la protection sociale pour tous, y compris pour les jeunes et les femmes
  • améliorer le cadre de vie, l'accès à l'eau, à l'assainissement et aux services énergétiques de qualité

Axe 2 : dynamiser les secteurs de production porteurs pour l’économie régionale et les emplois 

  •  développer durablement un secteur agro-sylvo-pastoral, faunique et halieutique productif et résilient, davantage orienté vers le marché et basé sur les principes de développement durable
  •  développer un secteur industriel et artisanal compétitif, à forte valeur ajoutée et créateur d'emplois décents
  •  promouvoir le commerce et l'expansion des industries de services à forte valeur ajoutée et créatrices d'emplois décents
  •  développer des infrastructures de qualité et résilientes pour favoriser la transformation structurelle de l'économie
  •  inverser la tendance de la dégradation de l'environnement et assurer durablement la gestion des ressources naturelles et environnementales

Axe 3 : Renforcer la gouvernance locale

  •  promouvoir la bonne gouvernance politique et administrative
  •  promouvoir la bonne gouvernance économique