Améliorer l’accès à l’éducation et à la formation professionnelle

Le système éducatif dans la région fait face à de nombreuses difficultés. Celles-ci touchent aussi bien le préscolaire, le primaire, le secondaire, la formation technique et professionnel que l’alphabétisation. En effet :

  • l’éducation préscolaire reste à être développée car elle permet l’amélioration future des résultats scolaires ;
  • l’éducation primaire présente déjà de bons résultats. Toutefois, ils peuvent être améliorés grâce à des actions d’accompagnement (création de cantines scolaires, réalisation de points d’eau, offre de meilleures conditions d’hébergement aux enseignants, etc.) ;
  • au niveau de l’enseignement post primaire et secondaire, la capacité d’accueil est jugée acceptable, est caractérisée par un nombre plus élevé d’enseignement post primaire par rapport au secondaire. On note également l’insuffisance du nombre d’enseignants, l’inaccessibilité physique et financière, le manque de cantines scolaires. Ces limites contribuent aux faibles taux de réussite dans les examens ; à cela, il y a le continuum dont l’effectivité rencontre des difficultés parmi lesquelles il y a le manque de salles de classes. le diagnostic indique aussi qu’il existe un déficit important en enseignant technique et professionnel. Les centres existants sont confrontés à un manque d’enseignants et de matériels didactiques.
  • Pour le secteur tourisme, la région dispose un important potentiel dont la plupart n’est pas valorisée. Comme source de revenus, l’aménagement et une gestion efficace de ces sites contribueront à créer de la richesse.

 Les actions pourront être dirigées vers la sensibilisation de la population, le plaidoyer pour améliorer l’offre des ordres d’enseignements existants non seulement en personnel enseignant mais aussi en infrastructures d’accueil.