Education et formation


Deux (2) systèmes composent le système éducatif du Burkina Faso : l'un dit formel et l'autre non formel.

Le système formel comprend :

  • l’éducation de base qui comprend l’enseignement préscolaire, l’enseignement primaire et l’enseignement post-primaire ;
  • l’enseignement secondaire composé d’un enseignement général et d’un enseignement technique ;
  • l’enseignement supérieur composé d’universités, de centres universitaires et d’écoles supérieures ;
  • la formation professionnelle.

Le système non formel comprend : les Centres Permanents d’Alphabétisation et de Formation (CPAF) et les Centres d’Education de Base Non Formelle (CEBNF).

L’atteinte des objectifs assignés au système éducatif en cours de réforme depuis 2007, ne dépend pas uniquement de la seule dynamique interne du secteur de l’éducation, mais aussi de facteurs politiques, socioculturels, démographiques, sanitaires et économiques.

 


Préscolaire


L’éducation préscolaire existe au Burkina Faso depuis 1958, mais reste encore à l’état embryonnaire. Cette éducation est conçue pour les enfants âgés de 3 à 5 ans, encadrés dans les Centres d’Eveil et d’Education Préscolaire (CEEP), les Espaces d’Entraide Communautaires pour l’Enfance (EECE)/Bisongo, les Haltes garderies et les Espaces d’Eveil Educatif (3 E).

 

Répartition spatiale des établissements préscolaire de la région

Le constat que l’on peut faire est que ce volet de l’éducation est pris en charge en grande partie par le secteur privé (90%) et reste concentré dans la ville de Ouagadougou (84%).

Des disparités d’accès de la petite enfance à l’éducation préscolaire existent donc entre les milieux rural et urbain, et l’égal accès entre filles (48,80%) et garçons à l’éducation préscolaire n’est pas encore une réalité.

 


Primaire


Infrastructures et effectifs au primaire

L’enseignement primaire a connu d’énormes progrès en termes d’accès. Le nombre d’écoles tout statut confondu (public+ privé) est passé de 1 183 avec un effectif de 341 195 élèves en 2012/2013 à 1 707 écoles avec 410 958 élèves en 2015/2016 soit un accroissement de 44% des infrastructures et une hausse des effectifs de 20,45% pour la même période.

Au plan national, il y a plus d’écoles dans l’enseignement primaire public que dans le privé. En revanche au niveau de la Région du Centre, on constate l’effet contraire.

Pour plus d'informations, téléchargez: SECTEURS SOCIAUX DU CENTRE
   

 


VOIR  AUSSI ⇓



Ministère de L'Education Nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales



Éducation au Burkina Faso


Burkina Faso: Education et Alphabétisme

 



 

 

Conseil Régional du Centre

 

Plus dans cette catégorie : « Pêche Commerce »