L’activité commerciale est très développée dans la région. En effet, on dénombre onze (11) marchés construits dont seulement huit (08) sont en exploitation. Les marchés non encore exploités sont situés dans les communes urbaines de Bittou, Garango de Tenkodogo. Les places estimées dans ces marchés s’élèvent à 559 places.

Parmi les marchés construits, il convient de mentionner que celui de Pouytenga a un rayonnement international. L’agglomération doit son statut de commune urbaine à l’importance économique de ce marché et aux substantielles recettes qu’il lui procure. Les produits concernés sont essentiellement le bétail, les produits manufacturés, les produits agricoles bruts et transformés, les produits de l’artisanat, etc. Outre le marché de Pouytenga, l’activité commerciale est très développée dans les autres villes et centres de la région que sont Tenkodogo, Ouargaye, Bittou, Garango, Cinkansé et Koupéla.

En ce qui concerne les marchés non construits, on dénombre quatre-vingt-huit (88) marchés répartis dans les villages et sont des zones de prédilection d’échanges entre les producteurs et les commerçants pour les zones urbaines et vers les marchés extérieurs.

On dénombre également sept (7) marchés à bétail construits situés à Bissiga, Bittou, Garango, Zabré et Zonsé dans le Boulgou, à Pouytenga dans le Kourittenga et à Ouargaye dans le Koulpélogo, selon le recensement des infrastructures socioéconomiques en 2013. Cette situation devrait connaître une évolution en 2015.

Malgré les efforts des partenaires au développement dans la construction de quelques marchés dans la région, un certain nombre d’infrastructures marchandes demeurent non fonctionnelles et les Collectivités territoriales les abritant gagneraient à les valoriser davantage par une meilleure organisation des acteurs ; cela permettra de dynamiser les économies locales grâce à la mobilisation des recettes que cela va favoriser.

Plus dans cette catégorie : « Hôtellerie Education »